top of page

Accueil Le Blog "Le Monde De L'IMPÉRATRICE"

LE BLOG

Logo Blog_edited.png
istockphoto-181381808-612x612.jpg
 L'UNIVERS DE L'IMPÉRATRICE 

« La femme qui est dans son féminin sacré, a compris le pouvoir de son énergie féminine, son pouvoir guérisseur, son pouvoir de transformation auprès des hommes et donc son pouvoir de transformation du monde.
Elle a compris que c’est uniquement avec l’Amour, l’écoute, la compassion et l’empathie que l’homme pourra évoluer et ainsi le Monde. Elle a des valeurs, est intègre et incorruptible ! Elle a compris l’impact qu’elle pouvait avoir sur les hommes de sa vie et sur les hommes en général qui croiseront son chemin, sur les enfants qui la regarderont et sur toutes les personnes qui l’entoureront, raison pour laquelle elle a décidé d’avoir l’impact le plus positif qui soit… »

0_edited_edited.jpg
QUI EST CETTE ÂME ?

« Un ange au regard vert intense, tacheté d'éclats jaune Or. Une Brunnette dont la longue toison aux reflets vénitiens, exprime force et candeur. Un sourire rieur souligné par de petites tâches de rousseur sur le nez lui donne un air charmant et juvénile,  comme la revendication d'une forme de singularité. Une grande intégrité intellectuelle, une vraie fidélité amicale, la sincérité et la générosité combinées.
Pourtant cette force d’âme peut être touchée par son hypersensibilité. Particulièrement ouverte à son environnement, Virgine ressent plus profondément et vit plus intensément les stimuli qu’il provoque. L’autre facette des personnalités entières et extraverties.
Vive, curieuse et passionnée, elle est animée par l’envie de découvrir.

Très orientée sur la recherche de paix intérieure, elle est une adepte convaincue de la Shine Attitude… surtout quand elle frappe sa dobra au rythme parfois chaloupé et effréné, de la Samba de Salvador da Bahia. »

L.L

MERCI.jpg
MERCI !!

Merci à toutes ces âmes, jumelles ou non, de me soutenir et m’accompagner dans le projet de création d’activité que j’ai choisi de réaliser. Malgré les idées reçues et préconçues sur les possibilités d’entreprendre seule, malgré les jugements patriarcaux y compris présents chez certaines femmes, j’avance grâce à vous.

La difficulté d’être femme se fait ressentir encore de nos jours. Celle de se présenter indépendamment comme telle dans cette aventure est bien plus grande. L’image ne paraît pas si honorable, presque suspicieuse et l’on devient vite la cible de personnes dérangées par cette audace. La malveillance n’est quelquefois pas loin. Je suis femme mais, non, je n’use de mes charmes ni ne manipule personne pour réussir. Le seul courage provient de la conviction d’être reconnue simplement pour la qualité de son travail, et de ne pas y déroger. La foi ne provient que de soi, malgré la fatigue et les contraintes matérielles parfois présentes.

Merci à ma soeur qui me soutient depuis toujours, merci aux enfants qui croient en moi et qui me sollicitent régulièrement pour les accompagner. Merci à Yannick Vérité pour la qualité de son enseignement, ses conseils et son soutien. Merci à Danielle, Richard, Tom, et Alexandre pour leur participation à cette entreprise.

Ce chemin me correspond totalement.

Je suis heureuse d’y avoir accédé.

 

Cet article est fortement inspiré par : 

La vie, les gens, l’amour…

 

Cet article intitulé : "Merci !!!" a été écrit par L'IMPÉRATRICE le 24 octobre 2020 et publié par Virgine Artquantiel - Thérapeute- Holistique - Chaman- Bioénergéticienne quantique.

Pour ELLE

Dernière mise à jour : 27 mai 2022


René Barjavel, La nuit des temps, 1968

« Je voulais que le monde entier sût combien tu étais, merveilleusement, incroyablement, inimaginablement belle. Te montrer à l’univers, le temps d’un éclair, puis m’enfermer avec toi, seul, et te regarder pendant l’éternité. »


La mort qui empêche à jamais les amis de se réconcilier – est une chose horriblement triste ! Il t’a parlé de l’inconstance de mon amitié – je lui ai fait de la peine parce que je ne l’ai pas compris… il y avait un trop grand abîme entre sa mentalité et celle dans laquelle j’avais vécu jusque là… Plus tard avec plus d’expérience de la vie, nous nous serions rapprochés j’en suis sûre – nous devions être des amis ! Seulement il y avait les premières incompréhensions à vaincre…


Au demeurant, je vais en écrire un pour vous tout exprès et nul doute qu'inspiré par une passion aussi violente et puisque c'est de vous qu'il s'agit, d'une essence aussi délicate, je n'écrive là mon livre le plus rempli de cette humanité qui est à mon gré la seule chose digne de toucher les hommes et d'être recherchée par un écrivain.


J'aurais voulu déjà écrire un poème pour vous. Il m'eût été trop personnel et n'eût dépeint que les sentiments que vous avez éveillés en moi et aussi votre grâce. Mais, en somme je ne connais rien de vous sinon que je vous trouve infiniment jolie et digne d'être aimée sans espérance de retour.

Je voudrais tout savoir de vous et je ne sais rien, sinon que vous avez été mariée et ne l'êtes plus.


Ma chérie, mon amour si grand pour toi trouve moyen de grandir encore dans l'absence et il grandira sans cesse quand nous serons l'un près de l'autre. Il est comme un grand oiseau qui planerait plus haut que les aéroplanes, il monte sans cesse, oiseau angélique, dans les sublimes régions de l'éther - pas celui de Nice qui sonnait toutes ses cloches à toute volée à tous tes sens - Et c'est plus haut que l'éther même qu'un jour, purs esprits nous nagerons éternellement unis dans l'éternelle volupté de la vie la plus forte, la plus douce, la plus tendre, après nous être aimés par tous nos sens, si aiguisés pourtant, ô ma chérie infiniment sensible et infiniment voluptueuse.


Elle brille et rayonne comme un soleil et j’ai remercié tous les aveugles avec leurs cannes blanches qui ne l’ont pas vus.

Autant vous dire qu’à partir de cet instant, non seulement j’ai une petite voix qui me rabâche : »Ne la laisse pas partir » mais j’ai été totalement subjugué, poussé comme une voile aux mille vents, un souffle colossal mêlé d’une cascade d’énergies qui s’est déployée comme un amour magistral dépassant tout entendement.

Oui je l’aime… tant par sa douceur, la beauté de son âme, son élégance mêlée à sa finesse. Par son indissociable charme conjugué à un aplomb, insoupçonné voire inavoué pourtant à elle-même. Oui je l’aime… tant par ce manque de confiance mêlé à son âme, qui fait d’elle un soleil intense et pur.


Qu’il est étrange de le voir maintenant, autrement, avec un certain détachement comme une libération, cette sensation amère, échappatoire succinct et totalement désuet qui nous fait douter momentanément…

Au fur et à mesure, avec une perception que je déclarerais d’impalpable, on se rend compte que ce que nous pensions perdu, parti voire échappé, revient en force avec un certain fracas. Car c’est à ce même moment que le cœur interagit et, finalement, ce sentiment ô combien immense et intense, décelable et perceptible pour celui qui le vit mais quasi indéfinissable pour le commun.

Car la définition même de cet amour saurait être imparfait, par manque de mot ou de poésie, revenant en pleine force attaché à son flot d’émotions.

Ce même moment où l’on se doit de faire une trêve avec soi et où on se met à « repasser » le passé comme un bon vieux film avec les bons moments et certains autres…

Un rictus en vient aux lèvres quand des images vivaces passent, entremêlées pour certaines d’odeurs ou de ressentis ; elles sont somme toute fugueuses voire fugaces car elles n’ont le don que de passer brièvement mais éternellement… elles sont marquées et ancrés en nous comme un tatouage qui prône une histoire, notre histoire.


Cet article intitulé : "Pour ELLE"a été écrit par L'IMPÉRATRICE le 2 Juillet 2020 et publié

par Virgine Artquantiel - Artisan de Lumière - Bioénergéticienne quantique - Chaman.









4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page