top of page

Accueil Le Blog "Le Monde De L'IMPÉRATRICE"

LE BLOG

Logo Blog_edited.png
istockphoto-181381808-612x612.jpg
 L'UNIVERS DE L'IMPÉRATRICE 

« La femme qui est dans son féminin sacré, a compris le pouvoir de son énergie féminine, son pouvoir guérisseur, son pouvoir de transformation auprès des hommes et donc son pouvoir de transformation du monde.
Elle a compris que c’est uniquement avec l’Amour, l’écoute, la compassion et l’empathie que l’homme pourra évoluer et ainsi le Monde. Elle a des valeurs, est intègre et incorruptible ! Elle a compris l’impact qu’elle pouvait avoir sur les hommes de sa vie et sur les hommes en général qui croiseront son chemin, sur les enfants qui la regarderont et sur toutes les personnes qui l’entoureront, raison pour laquelle elle a décidé d’avoir l’impact le plus positif qui soit… »

0_edited_edited.jpg
QUI EST CETTE ÂME ?

« Un ange au regard vert intense, tacheté d'éclats jaune Or. Une Brunnette dont la longue toison aux reflets vénitiens, exprime force et candeur. Un sourire rieur souligné par de petites tâches de rousseur sur le nez lui donne un air charmant et juvénile,  comme la revendication d'une forme de singularité. Une grande intégrité intellectuelle, une vraie fidélité amicale, la sincérité et la générosité combinées.
Pourtant cette force d’âme peut être touchée par son hypersensibilité. Particulièrement ouverte à son environnement, Virgine ressent plus profondément et vit plus intensément les stimuli qu’il provoque. L’autre facette des personnalités entières et extraverties.
Vive, curieuse et passionnée, elle est animée par l’envie de découvrir.

Très orientée sur la recherche de paix intérieure, elle est une adepte convaincue de la Shine Attitude… surtout quand elle frappe sa dobra au rythme parfois chaloupé et effréné, de la Samba de Salvador da Bahia. »

L.L

MERCI.jpg
MERCI !!

Merci à toutes ces âmes, jumelles ou non, de me soutenir et m’accompagner dans le projet de création d’activité que j’ai choisi de réaliser. Malgré les idées reçues et préconçues sur les possibilités d’entreprendre seule, malgré les jugements patriarcaux y compris présents chez certaines femmes, j’avance grâce à vous.

La difficulté d’être femme se fait ressentir encore de nos jours. Celle de se présenter indépendamment comme telle dans cette aventure est bien plus grande. L’image ne paraît pas si honorable, presque suspicieuse et l’on devient vite la cible de personnes dérangées par cette audace. La malveillance n’est quelquefois pas loin. Je suis femme mais, non, je n’use de mes charmes ni ne manipule personne pour réussir. Le seul courage provient de la conviction d’être reconnue simplement pour la qualité de son travail, et de ne pas y déroger. La foi ne provient que de soi, malgré la fatigue et les contraintes matérielles parfois présentes.

Merci à ma soeur qui me soutient depuis toujours, merci aux enfants qui croient en moi et qui me sollicitent régulièrement pour les accompagner. Merci à Yannick Vérité pour la qualité de son enseignement, ses conseils et son soutien. Merci à Danielle, Richard, Tom, et Alexandre pour leur participation à cette entreprise.

Ce chemin me correspond totalement.

Je suis heureuse d’y avoir accédé.

 

Cet article est fortement inspiré par : 

La vie, les gens, l’amour…

 

Cet article intitulé : "Merci !!!" a été écrit par L'IMPÉRATRICE le 24 octobre 2020 et publié par Virgine Artquantiel - Thérapeute- Holistique - Chaman- Bioénergéticienne quantique.

Attention et État Méditatif

Jiddu Krishnamurti (1895-1986), Philosophe et sage Indien, définit l'attention dans son ouvrage

"Le sens du bonheur".

L'état méditatif (il ne s'agit pas de la méditation formelle que Krishnamurti n'encourageait pas)

se caractérise par l'état de présence sans effort. Dans les passages ci-dessous, il distingue cet état de conscience de la concentration qui réclame un effort et de l'absorption dans laquelle on peut être pris quand un sujet nous captive.

Trois manières différentes de prêter attention.

"L’attention qui est généralement conseillée, pratiquée, ou privilégiée, consiste à rétrécir l’esprit aux dimensions d’un point, ce qui est un processus d’exclusion. Quand vous faites un effort pour être attentif, vous résistez généralement à quelque chose – au désir de jeter un coup d’œil par la fenêtre, ou de regarder qui entre dans la pièce, et ainsi de suite. Une partie de votre énergie se dissipe déjà dans cette résistance. Vous emmurez votre esprit pour le forcer à se concentrer totalement sur un objet particulier, et vous appeler cela discipliner l’esprit pour le rendre attentif. Vous essayez d’exclure de votre esprit toute pensée, à l’exception de la seule et unique sur laquelle vous voulez qu’il se rencontre pleinement. Voilà ce que signifie pour la plupart des gens « prêter attention ». Mais, je crois qu’il existe un type d’attention différent, un état d’esprit qui n’est pas exclusif, qui n’est fermé à rien ; et parce que aucune résistance ne s’exerce, l’esprit est alors capable d’une attention beaucoup plus grande. Mais l’attention sans résistance est distincte de l’attention par absorption. Quand vous voulez vous concentrer sur quelque chose et que votre esprit vagabonde, c’est ce vagabondage qu’on appelle la distraction ; alors une petite partie de votre esprit résiste à ce phénomène nommé distraction, et cette résistance est une perte d’énergie. Alors que si vous êtes conscient de chaque mouvement de l’esprit, d’instant en instant, la distraction n’existe à aucun moment et l’énergie de l’esprit n’est pas gaspillée sous forme de résistance. D’où l’importance de savoir ce qu’est réellement l’attention. Si vous écoutez à la fois le son de la cloche et le silence entre ses tintements, c’est cette écoute qui constitue l’attention. De la même manière lorsque quelqu’un parle, l’attention consiste à tendre l’esprit non seulement vers les paroles prononcées, mais aussi vers le silence entre les mots. Soit nous nous efforçons de discipliner l’esprit de manière si stricte qu’il ne peut plus dévier, soit nous le laissons vagabonder et sauter d’un sujet à l’autre. Or ce que je décris n’est pas un compromis entre ces deux états, mais au contraire quelque chose qui n’a rien à voir ni avec l’un ni avec l’autre. C’est une approche radicalement différente consistant à être totalement conscient, de sorte que votre esprit est attentif en permanence sans être enfermé dans le processus d’exclusion. S’il n’est pas trop encombré, ni continuellement occupé, il peut alors écouter ce chien qui aboie, le train qui passe au loin sur le pont, tout en étant pleinement conscient de ce que dit ici et maintenant une personne qui s’adresse à vous. Alors l’esprit n’est pas une chose morte, il est vivant."


6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page